Parc national de la Langue de Barbarie et réserve de Guembeul

Occupant la pointe sud de la Langue de Barbarie, l’estuaire du fleuve Sénégal composé de deux petites îles et une partie du continent, ce parc implanté à une vingtaine de kilomètres au sud de Saint-Louis a une superficie de 2 000 hectares.

C’est le refuge de nombreux oiseaux aquatiques, essentiellement des pélicans gris et blanc, des mouettes à tête grise (3 000 couples), des goelands railleurs (2 000 couples) et autres Laridae (sternes royale, caspienne, fuligineuse) , nombreux échassiers migrateurs, et tortues marines (Chelonias mydas, Caretta caretta, Dermochelys coriacea, etc.).

Principaux biotopes : zone estuarienne avec côtes et îles sableuses.

> Les côtes sénégalaises
> Le parc de Barbarie menacé par la mer

Tarif et heures d’ouverture

  • Permis d’entrée : 2 000 F/personne
  • Balade en pirogue : 7 500 F/personne, 2 500 F à partir de 4 personnes
  • Horaires : de 8h00 à 18h00

RÉSERVE SPÉCIALE DE FAUNE DE GUEMBEUL

Entrée de la réserve de Guembeul

Elle est située à une douzaine de kilomètres au sud de la ville de Saint-Louis, à l’est de la route menant à Gandiole.

D’une superficie de 720 hectares composée de lagunes, de marécages et d’une forêt sèche, cette réserve est un site d’hivernage pour des milliers d’oiseaux dont l’avocette (plus de 2000), la barge à queue noire, le pluvier argenté, la spatule d’Europe, etc. et abrite des espèces en voie de disparition telles que la gazelle dama, le singe patas et la tortue Sulcata.

Principaux biotopes : zone deltaïque à eaux saumâtres ou salées : lagunes et collines sableuses à épineux adjacentes.

Tarif et heures d’ouverture

  • Permis de visite : 2 000 F/personne
  • Horaires : de 8h00 à 18h00

ecran_03-9 img_4174 oryx1 parc-et-reserve-6ed41

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire