Mangez des fruits et des légumes pour éviter les odeurs de transpiration !

L’odeur de la sueur varierait en fonction de notre alimentation : que doivent manger les hommes pour que leur transpiration plaise aux femmes, et en tout cas ne les rebute pas ?

Comme l’expliquent en préambule ces chercheurs australiens (Macquarie University), « l’odeur de la transpiration axillaire pourrait fournir des informations se rapportant à la génétique et à l’état de santé, et l’on sait qu’une alimentation riche en fruits et légumes constitue un facteur important de bonne santé à court et à long terme ». La question posée ici consiste à savoir dans quelle mesure la consommation de végétaux influence l’odeur de la sueur.

L’étude a concerné la transpiration des hommes et leur perception par les femmes (l’inverse sera sans doute abordé ultérieurement). Un questionnaire a permis de cerner les habitudes alimentaires, et en particulier la place des fruits et des légumes, avec aussi une analyse de la peau par spectrophotométrie (permettant une évaluation des apports quotidiens en caroténoïdes). Des prélèvements de sueur ont été réalisés aux aisselles, et soumis à l’odorat d’un groupe de femmes.

Le constat principal montre qu’une consommation élevée de fruits et de légumes (déterminée à la fois par la spectrophotométrie et par le questionnaire) est « significativement » associée à une odeur de transpiration plus agréable (touche florale et fruitée, plus de douceur…), ainsi qu’à l’impression d’une meilleure santé !, et ceci indépendamment de l’intensité de l’odeur. Ce caractère plus plaisant renvoie aussi à la consommation de viande, d’œufs ou de tofu (soja), et de manière plus large aux protéines. Par contre, les glucides (sucres) sont fortement associés à une odeur désagréable lorsqu’ils sont consommés en quantité importante. On ajoutera qu’une expérience annexe indique que les visages des grands consommateurs de fruits et de légumes sont jugés plus attractifs.

Ces observations ont une portée globale, bien entendu, elles demandent certainement à être affinées, et on peut avaler tous les fruits et légumes qu’on veut, l’hygiène corporelle reste prépondérante. En tout cas, ceci confirme qu’une alimentation variée et équilibrée, riche en fruits, en légumes et en protéines, avec des apports modérés en glucides, c’est bon pour la santé et le bien-être, même dans ses aspects les plus inattendus.

Source: Evolution & Human Behavior

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire