Louga : environ 5000 poussinières introduites dans la zone sylvo-pastorale

La Basse-Cour Parc-ar-Vur 29190 LOTHEY (France)
Au total 4285 poussinières ont été introduites dans la zone sylvo-pastorale, a déclaré Dr Lalla Diassé Sall directrice de cette zone couvrant les régions de Louga et Matam de l’Agence Nationale de Conseil Agricole et Rural (ANCAR).
Dr Diassé faisait le bilan à mi-parcours du projet de diffusion à grande échelle d’un paquet de technologies pour améliorer la productivité chez la volaille locale dans la zone sylvo-pastorale financé par le Fonds national de recherches agricoles et rurales (FNRA).
« L’objectif était de 5000 poussinières qui n’ont pu être atteintes à cause de certaines contraintes liées à la distance des différentes localités où se trouvent les bénéficiaires », a dit la directrice de la zone sylvo-pastorale couvrant les départements de Louga, Kébèmer, Linguère et Ranérou (Matam).
Le coût total de ces poussinières est de 32 499 482 F CFA, selon Mme Sall, notant que pendant la même période ce projet de trois ans qui a démarré en décembre 2013 a permis la subvention de 1000 poulaillers à hauteur de 20 000 000 F CFA.
Ce projet qui a pour objectif d’améliorer la race locale a été sanctionné par l’introduction d’un millier de coqs racés dont 246 ont été perdus, a souligné la directrice zonale de l’ANCAR, se félicitant de la formation de 27 artisans, 108 relais dont 50 pour cent de femmes dans le cadre de ce projet.
Selon Mme Diassé, ce projet a été initié après le constat fait sur l’état piteux de la production locale ne bénéficiant d’aucune attention de la part des propriétaires qui pourtant se sacrifient pour élever des poulets importés.
« Pourtant le même résultat peut être atteint avec des bénéfices nets en ce qui concerne la lutte contre la pauvreté et la malnutrition, si seulement un encadrement plus soutenu était accordé à ces populations rurales », a-t-elle dit.
La directrice zonale de l’ANCAR a fait savoir que c’est l’objectif visé à travers le démarrage de ce projet financé par le FNRA dans le cadre du World Agriculture Production –WAP-(Production agricole mondiale) à hauteur de 250 000 000 F CFA.
L’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Amdy Mbengue, a salué les bons résultats atteints par ce projet, invitant les bénéficiaires à travailler à sa pérennité quand le bailleur se sera retiré.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire