La méthodologie de la capitalisation de l’expérience agricole validée.

Le Sénégal s’est enfin décider à lancé le processus de capitalisation des expériences de différents pays dans la production, la transformation et la commercialisation. Vu les failles notées dans le secteur, les acteurs se sont penchés sur la question pour des solutions probables. Nombreux sont les pays africains qui ont pris part à cet atelier. « Nos organisations faîtières doivent relever le défis de production en quantité et en qualité, consolider les exploitations faciliter un dénominateur commun aux producteurs dans la sous-région ouest africaine et surtout s’engager ensemble à régler la question de la productivité agricole qui va déboucher sur les activités génératrices de revenus soutenues dans un environnement stable ; autrement dit cultiver, consommer, commercer », a souligné le président du réseau des organisations paysannes et de production de l’Afrique de l’ouest (Roppa), Babacar Diop. Les différents acteurs ont insisté sur la nécessité d’un renforcement de capacité pour valider la méthodologie de capitalisation de l’expérience agricole.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire