Importation Vache Laitière

Afin de booster la production de lait au niveau nationale et de réduire la facture laitière, l’Etat du Sénégal, en partenariat avec l’association nationale pour l’intensification de la production laitière(Anipl), a fait venir de la France plus de 1000 génisses gestantes. Ces animaux ont été réceptionnés hier, jeudi 6 avril, au port autonome de Dakar.

Le Sénégal a importé en un seul convoi 1077 génisses gestantes à haut potentiel laitier, acquis dans le cadre d’un partenariat public-privé entre l’Etat du Sénégal et l’association nationale pour l’intensification de la production laitière (Anipl). Ces vaches en provenance de la France ont été réceptionnées hier, jeudi 6 avril, au port autonome de Dakar en présence des autorités étatiques.

Selon le président de l’association nationale pour l’intensification de la production laitière Mamadou Ba, dés la première année d’exploitation de ce projet, le Sénégal aura une production additionnelle de 5 millions 800 mille litres de lait et l’obtention d’environ 880 veaux dont 440 gémeaux. Sur un horizon quinquennal, il ajoute que ce projet va permettre la production de 37 millions de litres de lait équivalent à un chiffre d’affaires de 14 milliards de francs Cfa, ainsi que la création de 2500 emplois.

Par ailleurs, Mamadou Ba invite le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour accompagner le secteur de l’élevage. « Nous sommes confiants que le gouvernement ne manquera pas de prendre toutes les mesures d’accompagnement pour le développement de la filière lait notamment la facilitation de l’accès au foncier, la suspension de la Tva et l’allégement des coûts de l’électricité et de l’eau », a-t-il fait part.
Pour sa part, Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre de l’élevage et de la production animale, a fait savoir qu’avec ces 1000 vaches, le Sénégal va avoir une production de 25 mille litres de lait par jour. Selon elle, il va falloir que ce lait soit transformé et acheté par les industriels pour l’incorporer dans les produits qu’ils vont mettre à la disposition de la population sénégalaise.

« Le Sénégal débourse chaque année 60 milliards de francs pour acheter de la poudre de lait ou du lait liquide. Si on investit cet argent dans le secteur de l’élevage, je pense que nous pourrons atteindre les objectifs de consommation de 35 à 37 mille litres de lait par jour et de 25 à 30 mille Kg de viande d’ici à 2030. Nous allons tout faire pour que les éleveurs et les organisations de professionnelles de l’élevage soient les porteurs de ce projet », a-t-elle promis.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire