280 femmes de la région de kaolack ont reçu des équipements pour la production d’un lait de qualité.

Les femmes du département de kaolack ont en effet bénéficié d’un renforcement de capacité pour la production d’un lait de qualité sans germe, a souligné la présidente de la Plateforme d’innovations multi-acteurs de la filière lait local de Kaolack, Adama Sow Guèye.

Cet aide s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à l’amélioration durable de la productivité et de la compétitivité des filières laitières bovines en Afrique de l’Ouest et du Centre (AMPROLAIT).

Lors d’un atelier de restitution et de dégustation consacré au projet AMPROLAIT, Adama Sow Guèye s’est dite satisfaite du bilan de la filière lait local de kaolack après 4 ans de travail de la plateforme d’innovations multi-acteurs.

‘’Dans l’amélioration des conditions d’élevage, nous avons noté beaucoup de résultats, même si on ne peut pas dire que durant ces 4 ans nous avons réglé toutes les contraintes dans la filière laitière’’, a-t-elle souligné.

Le projet AMPROLAIT, explique-t-elle, a permis de renforcer les capacités d’un nombre très important de femmes sur différentes
thématiques, dont l’hygiène et la qualité du lait, la détection de chaleur, les techniques de transformation et de conservation du lait, mais aussi la gestion organisationnelle, entre autres.

Mme Sow a toutefois appelé les acteurs à trouver des mécanismes et stratégies de pérennisation de la plateforme d’innovations multi-acteurs de la filière lait local. Selon elle, la plateforme est un programme qui regroupe toutes les associations d’éleveurs de la région de Kaolack et des services techniques.

La rencontre a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaolack, chargé des affaires administratives, Abdoul Aziz Diagne. Elle a enregistré la participation du coordonnateur régional du projet AMPROLAIT, Germain Sawadogo.

Le projet AMPROLAIT est financé par l’Union Européenne
(UE).

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire